Si on n'a pas une oeuvre d'art à 30 ans, c'est qu'on a raté sa vie ?

30 ans, la fin d’une époque et le début d’une décennie qui angoisse. Avant 30 ans, on se rêve encore étudiant, sans pression ni contrainte. Après 30 ans, on se voit obligé de regarder devant, de poser des fondations, de rendre des comptes et de, déjà, (se) prouver qu’on l’a réussie, sa vie.

photo-1541199249251-f713e6145474.jpg

Pour preuve que vous évoluez, vous avez troqué le studio meublé pour un 2/3 pièces - vous l’avez même peut-être acheté #propriétaire - et vous avez enfin décidé d’enlever de vos murs les vieux posters qui servaient de décoration… Mais pas encore de trace d’une oeuvre d’art. Vous n’avez pas encore passé le pas. Est-ce vraiment un passage obligé vers l’âge de la maturité ? Si vous ne faites pas l’acquisition au moins d’une toute petite toile avant la fin de cette année symbolique, pourra-t-on affirmer que vous avez raté votre vie ?

Alors, éteignons immédiatement toute polémique malvenue : réussir ou rater sa vie n’est évidemment pas lié à posséder un quelconque objet, aussi précieux soit-il. Maintenant sorti de ces considérations existentielles, vous vous demandez sans doute pour quelles raisons vous devriez vraiment acquérir une oeuvre d’art dans les mois à venir. Nous avons quelques éléments de réponse à vous apporter.

Inventer son “chez soi”

30 ans, c’est souvent l’âge où l’on s’installe pour quelque temps dans un appartement ou une maison qui nous plait vraiment et où l’on se projette pour quelques années. On troque ses meubles IKEA pour du mobilier de qualité supérieur et on commence à intégrer des petites touches de décoration personnelle. Une belle lampe, de vraies plantes d’intérieur, une table à manger de caractère... En clair, les lieux commencent à s’imprégner de notre personnalité.

Mais quoi de plus personnel que de choisir une oeuvre d’art qui par essence est unique, voire même d’être impliqué dans sa création par l’acte de commande auprès d’un artiste ? C’est bien cette oeuvre d’art qui fera que votre intérieur sera véritablement imprégné de vous et que vos amis puisse naturellement vous dire “on est bien chez toi ici, ça te ressemble vraiment !”.

Penser au futur

Passer les 30 ans, c’est comme enjamber une barrière symbolique derrière laquelle on se face à un futur fait d’engagements et de stabilité. Pour s’y préparer, on doit pouvoir s’appuyer sur des fondations durables et solides.

Une oeuvre d’art a la caractéristique de ne pas être jetable, lorsque l’on y porte assez attention, de pouvoir nous survivre. C’est un objet émotionnellement très précieux (encore plus que financièrement) qui deviendra un patrimoine familial et pourra être transmis à ses enfants, et peut être même aux générations suivantes.

En ce sens, acquérir une oeuvre d’art, c’est déjà penser à l’avenir et choisir une présence qui nous accompagnera tout au long du reste de sa vie.

Commencer une collection

Ah ! La fameuse collection d’oeuvre d’Art… On n’ose pas y penser car ceux qu’on imagine comme de vrais collectionneurs sont ceux que l’on voit dans les films, dans les couloirs de la FIAC et qui possèdent au minimum des dizaine d’œuvres “d’artistes-stars” et qui ne pensent qu’à spéculer sur leur valeur marchande. Alors, ça parait loin, inaccessible et pas forcément très attrayant.

Et bien vous vous trompez. Une collection, c’est simplement posséder une série d’œuvres réalisées par de véritables artistes, qu’ils proviennent de la jeune création ou qu’ils soient côtés sur le marché de l’art, et dont le travail nous touche particulièrement.

Le plus difficile, c’est souvent la première acquisition, mais une fois qu’on est lancé, on ne peut plus s’arrêter ! Alors plus tôt vous commencerez, plus tôt vous aurez la chance de compléter une collection et de pouvoir en profiter un maximum pour votre chez vous.

Plus le temps de tergiverser !

La plupart des amateurs ne se lancent pas pour ce qui peut être ou non de bonnes raisons. La peur de se tromper, le manque de connaissance du marché, l’hésitation quant au budget… Tout un tas de question pour lesquelles nous nous ferions un plaisir de répondre, car c’est aussi ça le métier d’Artwork in promess : vous accompagner dans votre première acquisition, avec un soupçon d’émotion en plus. Alors, on ne vous promet pas que vous réussirez votre vie, mais l’Art la rendra encore plus belle, c’est garanti !