4 bonnes raisons d'aller voir le solo show d'Onizbar le 22 avril

1. Découvrir un artiste hybride

Onizbar a toujours eu le réflexe de l'écriture. Comme un exutoire et une source d'inspiration pour ses toiles à la fois, l'artiste écrit pour peindre et peint pour nourrir son écriture. Entre poésie, littérature et création plastique, Onizbar et un artiste hybride.

A l'occasion de la sortie de son recueil de nouvelles illustrées
« Behind blue eyes » Onizbar, exposé par Sabine & Louise Galerie, vous invite à découvrir sa première exposition personnelle ce samedi 22 avril.

« Le soleil se couche entre les deux tours du port de La Rochelle. Louise, au travers de sa frange couleur d’ébène, contemple ce spectacle de ses grands yeux bleus. Thomas lui, est obnubilé par les taches de rousseur parsemées sur le visage de son "amoureuse". Ils se connaissent depuis toujours, c’est à dire depuis qu’ils sont nés, il y a huit années.
"Huit ans c’est rien"
Au contraire ! Huit ans c’est toute leur vie.
La lueur rouge-orangée du ciel se reflète dans les yeux de la petite fille, leur donnant un aspect brillant et une couleur proche du violet. "Elle est si belle, je pourrais la dessiner toute ma vie" pensait secrètement Thomas, esquissant un énième croquis du visage de Louise sur une page quadrillée dans l’un de ses cahiers d’écolier.
Elle voit le dessin, c’est au moins le 5ème qu’il dessine pour elle ce mois-ci. Elle lui fait un bisou, lui offre un beau sourire et se retourne vers l’horizon… »

2. Rencontrer Onizbar, un artiste anti-morosité

Influencé par différents artistes « modernes » et plus « traditionnels », Onizbar peint à la bombe, au posca, à l’aquarelle et à l'acrylique des passages éphémères de nos vies à tous. la grisaille de sa ville est alors remplacée par des couleurs saturées sublimées de traits noirs et tranchants. 

Aux travers de ses œuvres, la peinture souvent liquide est utilisée pour cristalliser un moment fort, un sentiment ou une ambiance, toujours remplie d’authenticité.

3. S'immerger dans un univers "japonisant"

Si son travail illustre parfois des inconnus croisés aux détours d’une anecdote de vie, il s’inspire aussi de ses propres histoires et rencontres. L’autofiction est une composante importante du travail du jeune artiste et la musique, les femmes et les amis sont autant de sujets qui forcent le caractère de ses toiles. Pour cette exposition le thème du Japon a envahit l'artiste, pour une proposition artistique aux allures nippones. 
 

4. Préparer vos yeux à Urban Art Fair 2017
au carreau du temple

Ses expositions, collaborations et partenariats précédents dépeignent une forte influence de l'art urbain et du street art. Mêlé à son don certain pour le dessin et l'utilisation de l'aquarelle, l'ensemble de ses influences donnent un rendu à la fois doux, poétique et audacieux. Ces propositions artistiques vous mettront dans le bain créatif que met en scène Urban Art Fair 2017 au carreau du temple.