Pourquoi nous sommes admiratifs de la céramiste Isabelle Poupinel

Lorsque nous rencontrons Isabelle dans son atelier, nous sommes curieux. On se trouve là, comme deux enfants face à cette belle maison entourée de vert en plein cœur de Viroflay, ravis d'entrer dans le "chez elle" de cette artiste. C'est toujours un moment très beau pour moi et Samuel puisque l'artiste nous reçoit dans sa bulle intime : l'atelier est souvent l'habitation, l'habitation est habitée par l'artiste, l'art habite la vie quotidienne de l'artiste.
Ce moment avec l'artiste Isabelle Poupinel fût encore plus fort parce qu'au-delà de découvrir ses œuvres, sa technique et son histoire, nous en sommes sortis avec un réel désir de créer.

 1. Le talent

Voilà 9 ans qu'Isabelle Poupinel sculpte la céramique. Après une vie en entreprise en tant que graphiste, ses désirs changent, ses ambitions évoluent. Elle décide d'aller vers ses envies les plus profondes et de passer de la création numérique à la création palpable. Elle commence à sculpter et s'inspire des usages de la vie quotidienne pour créer ses œuvres en céramique, son art. 
Au fil du temps, son travail devient hybride : de bols ou de tasses atypiques aux formes biscornues elle façonne en parallèle d'immenses séries florales. Nous découvrons également ses sculptures lumineuses : des échappées de petites et moyennes fleurs de céramique qui parcourent le mur, et l'illumine. Un lampadaire, des assiettes murales … Isabelle demeure à la frontière de l'art et du design.

2. Le travail de la matière

Parlons maintenant d'une série qui m'a personnellement touchée : Les cuillères. Cette série illustre la passion de l'artiste pour la matière qu'elle travaille. Elle nous fait découvrir dans son atelier une multitude de cuillères de toutes les tailles, de toutes les formes, de toutes les textures. Certaines font penser à une grande cuillère à soupe du moyen-âge, ou à la louche de la potion d'un puissant mage ancien, tandis qu'une autre sera sophistiquée, légère, et une autre encore tordue et très contemporaine. Plus que des jeux de matières ou de textures, toucher les créations d'Isabelle c'est avoir différentes sensations.

Tantôt lisses, douces et vernies, tantôt mates, rugueuses ou perlées, les œuvres de l'artistes sont "pluri-sensorielle" et renvoie à différents imaginaires. Elles semblent appartenir à des époques ou à des ethnies différentes.

3. Le succès 

Isabelle vit de son art depuis de nombreuses années déjà. Elle a su acquérir des collectionneurs fidèles, à Londres notamment et séduit les amateurs d'art en France. Pour être dans la confidence avec vous, l'artiste travaille même avec les grandes entreprises de notre pays. L'une d'entre elle, dans le secteur du luxe et de la cosmétique lui a confié l'élaboration de l'ensemble des sculptures murales de tous ses spas. De grandes fleurs d'orchidées en céramique noires et blanches ornent les murs des espaces de beauté et détente de cette grande marque. Nous avons vu le prototype : c'est à tomber par terre de délicatesse.

4. La vie d'artiste

Isabelle nous a reçu dans sa demeure pour nous présenter des créations finalisée qu'elle laisse au milieu de son espace de vie. Cette grande maison éclairée d'un soleil chaud d'automne nous a guidés lors de cette après-midi d'Octobre vers son atelier, dans son jardin. Avec un café au miel et un lait chaud à la main, l'artiste nous a fait découvrir son lieu de travail, immaculé de prototypes, de poussière blanches et de lumière naturelle grâce à l'immense baie vitrée qui remplace le mur. Elle nous raconte qu'elle travaille ici quand elle le souhaite, que parfois il est nécessaire de travailler dans le jardin -pour les manipulations les plus techniques de la céramique- mais que c'est la nuit, au calme qu'elle est la plus créative. Elle peut parfois sculpter jusqu'au petit matin, jusqu'à ce qu'elle puisse apercevoir le soleil se lever sur le jardin.

Si vous souhaitez goûter vous aussi à cette liberté le temps d'un moment, et découvrir les œuvres sculpturales d'Isabelle, contactez-nous. 

// Adeline Cubères